Cliquez sur le bandeau supérieur pour actualiser le blog

 

poétiques du paysage XXI

 

"Poétiques du paysage XXI"
(disponible 2018-90x90cm)
http://www.carole-bressan.com
Renseignements : 
carolebressan@gmail.com 

 *

détails

détails (1)

détails (2)

 

Le paysage, comme champ d'observation. 
Territoire émotionnel, besoin et nécessité : lieu d'une musicalité propre à une écriture intime et spontanée.
"L'instant du paysage" introduisant davantage l'expression d'un état d'âme que  l'élaboration d'un espace. 
Le paysage, lien émotionnel, comme potentiel d'examen de la gamme entière des sentiments humains.
Il faut se souvenir de Raoul Ruiz disant : "On peut dire qu'il y a plus de psychologie dans le paysage que dans les personnages". Disons alors que Carole Bressan chercherait désormais la psychologie des personnages dans le paysage ? A moins qu'il ne soit question de "physiâtrie", convoquant alors le caractère sacré inhérent au paysage contemplé, résultat du prisme du regard, du vivant, terrain d'émotions et de définitions propres.
Devenant objet d'évocation romanesque-romantique le paysage s'évertue à véhiculer l'émotion. 
Les toiles sont recouvertes au préalable d'enduit, ensuite l'artiste navigue sur et entre les aspérités et reliefs en aplat, ou au couteau, et à l'aide surtout de jus colorés qui offrent de nombreuses possibilités de transparences, d'effets de filtres et de superposition.
Réalisées quasiment entièrement à plat, les peintures de Carole Bressan sont tributaires, de multiples étapes de séchage(s), au rythme des jus qui eux seuls convoquent, additionnés, sur ces toiles devenues vibrantes, dynamiques, et dont une espèce de mobilité semble conférer un caractère éphémère, en mouvement,  une horizontalité de l'instant : Le paysage comme expression d'un ressenti, d'une émotion, spacio-temporalité de la représentation réduite à l'expression du croisement de l’intériorité, du présent et de l'observation silencieuse.